Anne de morale

13 mai 2017

élections et liberté de presse

Cette semaine, nous avons parlé du résultat des élections en France, bien évidemment. Mais en marge des résultats, j'ai expliqué dans certaines classes que des journalistes n'avaient pas reçu d'accréditation ( = autorisation pour couvrir un événement) pour la soirée électorale de Marine Le Pen (Front National) dimanche soir. Le parti a accordé des accréditations à certains et non à d'autres. Les journalistes ont protesté une première fois contre cette façon de procéder après le 1er tour des élections mais cela n'a rien changé. Du coup, par solidarité pour leurs confrères qui n'ont pas pu entrer, ceux qui avaient obtenu une accréditation ont également décidé de ne pas couvrir l'événement ou de le faire mais de l'extérieur : une manière de protester contre les décisions arbitraires du FN. Le FN se défend en arguant du fait qu'il n'y avait pas de places pour tout le monde. Mais ces arguments semblent peu crédibles car certains s'y sont pris bien à l'avance et n'ont pas obtenu d'accréditation alors que d'autres, nettement plus tardifs, ont reçu le précieux sésame.

Nous avons vu que dans un état démocratique, il était très grave de tenter d'intimider un journaliste ou de l'empêcher de faire son travail. On appelle cela la LIBERTE DE PRESSE : c'est un droit fondamental dans un pays libre. Nous avons vu que dans les dictatures, les journalistes n'avaient pas le droit de dire tout ce qu'ils voulaient, ni ce qu'ils pensaient et qu'ils risquaient gros s'ils le faisaient... 

 

Une quinzaine de médias interdits d'entrée à la soirée électorale du FN

Le parti frontiste explique son choix en raison d'un " manque de place ". Le Monde | * Mis à jour le Sur Twitter, des journalistes des sites Buzzfeed, Mediapart, Les Jours, Rue89, StreetPress, Politico, Bondy Blog, Explicite, Brut, Konbini, mais aussi de l'hebdomadaire Politis ou de l'émission " Quotidien ", présentée sur TMC par Yann Barthès, ont indiqué s'être fait refuser l'accréditation par le parti d'extrême droite.

http://www.lemonde.fr

 


03 mai 2017

Attentats végétaux !

Marre des attentats ? Moi aussi ! Alors, j'ai décidé de vous apprendre à faire des bombes mais pas n'importe lesquelles : des bombes gentilles ! Lorsque j'ai tenté de vous faire deviner de quoi il s'agissait, certains ont proposé des bombes de bisous : l'idée me tente bien pour une autre fois, je vais y réfléchir ! En attendant, nous avons fabriqué des bombes de graines (de fleurs !). Cela s'appelle "seed bombs" en anglais.

L'idée, c'est de végétaliser des endroits dans la ville que l'on voudrait embellir : un terrain vague, un pourtour d'arbre entre 2 voitures, un talus dans un parc, etc.

2 raisons à cela : 1. rendre la ville plus belle

                          2. participer à l'installation d'un écosystème en permettant aux insectes de se nourrir et à notre pettie échelle, protéger la planète, etc.

 

Voici notre "recette" :

- 10 cuillères à soupe de terreau

- 8 cuillères à soupe d'argile en poudre (n'importe laquelle)

- 1 cuillère à soupe de graines

mélangez tout intimement

ajoutez 50 ml d'eau petit à petit jusqu'à l'obtention d'une consistance "pâte à modeler"

formez des boules de la taille d'une noix et laisser sécher 24h le temps que l'argilese solidifie.

 

Il ne reste plus qu'à fignoler votre plan pour la guérilla végétale ! Après, vous me ferez un rapport détaillé de votre plan d'attaque ;))

   

 

Comment faire des bombes à graines ?

Aussi appelées seed bombs, les bombes à graines pourraient bien sauver la planète ! Inventées dans les années 70 en plein mouvement " Flower Power ", elles font leur grand retour. Aujourd'hui, lancer une bombe à graines en ville, c'est donner une chance à la nature de reprendre ses droits, en permettant à des fleurs et autres végétaux de pousser un peu partout.

http://www.femmeactuelle.fr

 

A l'assaut des villes avec le seed bombing

Encore peu connu en France, le seed bombing est une pratique de végétalisation qui commence à faire parler d'elle. Une enseigne bio la met aujourd'hui en lumière et propose à ses visiteurs de se lancer dans la confection de bombes végétales.

https://labrecheurbaine.com

Green Guerilla - ARTE

 

 

 

 

Trump supprime le programme "manger sain dans les écoles" de Michelle Obama

Les Etats-Unis d'Amérique font face à un gros problème de santé : l'obésité (le fait d'être en surpoids très très important) d'une partie sans cesse plus grande la population.

A quoi cela est-il dû ? Nous avons vu que le problème venait essentiellement d'une alimentation trop riche en graisse, sel et sucre. Au-delà des considérations esthétiques (est-ce que c'est beau ou pas, là n'est pas la question la plus importante), je vous ai expliqué que cela avait de graves conséquences sur la santé des gens : problèmes de diabète, de cholestérol, maladies cardio-vasculaires (les artères qui se bouchent : très grave !), etc. 

Michelle Obama a décidé que c'était en priorité aux enfants qu'il fallait s'adresser : l'école est un endroit où l'on se forge des habitudes qui peuvent être conservées toute une vie. Elle mettait dés lors l'accent sur un programme qui diminuait les graisses, le sel et le sucre dans les cantines scolaires notamment en privilégiant les céréales complètes. 

L'administration Trump a supprimé ce programme en avançant plusieurs arguments : les aliments avaient l'air moins appétissants et donc, il y avait plus de gaspillage, les meilleurs standards de qualité des aliments représentaient un surcoût de 1,2 milliard de dollars (sur les 5 dernières années !). 

En gros, l'alimentation de moindre qualité coûte moins chère et tant pis si cela coûte bien plus que 1,2 milliard de dollars plus tard quand une partie encore plus importante de la population souffrira d'obésité et de toutes les maladies qui en découlent.

 

Trump annule le programme de Michelle Obama pour manger sain dans les écoles

L'administration Trump a mis un frein à un programme initié par l'ancienne Première dame, Michelle Obama, pour promouvoir des repas plus sains dans les cantines scolaires avec moins de sel, de graisses et de sucre.

http://www.lesoir.be

Ce fut aussi l'occasion pour nous de reparler de la pyramide alimentaire, de nos habitudes de manger en famille autour d'une table, contrairement aux Américains, du fait-maison plutôt que du tout prêt, etc.

Posté par Anne de morale à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

comment faire une recherche dans le blog ?

Pour les élèves avec lesquels on a parlé emballage Raider, déchets, candidate émission de téléréalité, pollution, etc., je vous explique comment retrouver des infos plus anciennes sur le blog... 

Si vous souhaitez revoir les photos que je vous ai montrées en classe (et d'autres !), dans le rectangle muni de la petite loupe, situé à droite de l'écran en dessous du calendrier, tapez "déchets", "océan", "maldives" ou "pollution" et vous trouverez l'article complet et bien plus ;)

Posté par Anne de morale à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 mars 2017

60 ans du Traité de Rome

Le Traité de Rome a été signé, comme son nom l'indique à Rome le 25 mars 1957 entre 6 pays : France, Belgique, Allemagne, Luxembourg, Italie, Pays-bas. Ce traité est considéré par beaucoup comme la naissance de l'Europe. 

Nous avons parlé des raisons qui ont poussé ces pays à s'allier : on sort de 2 guerres mondiales qui ont ravagé les pays impliqués. Ces pays mettent des années à s'en remettre et se disent "plus jamais cela". Par la suite, viendront les rejoindre de nombreux autres pays pour former à présent une Europe à 28 selon le principe qu'ensemble, on est plus forts. Mais la machine devient très difficile à gouverner car c'est compliqué de mettre tout le monde d'accord quand on est nombreux...

La Grande Bretagne a signé aujourd'hui même le 1er document qui va la faire sortir de l'Union européenne (appellation officielle depuis 1993). C'est le Brexit (Britain + exit = Grande Bretagne + sortie). Nous serons bientôt à 27 et nous attendons de voir le résultat des élections en France car certains candidats, s'ils étaient élus, prendraient bien le même chemin.

Nous avons parlé des problèmes de la Grèce aussi et, avec certains, de la crise provoquée par les migrants. Nous avons reparlé de l'espace Schengen Nous avons aussi évoqué la montée du populisme, des opinions racistes dans certains pays. Bref, beaucoup de problèmes à résoudre pour les années à venir.

 

60 ans du Traité de Rome: découvrez les grandes dates de la construction européenne

Envie d'en connaître encore plus ? Quand la signature du traité de Rome il y a 60 ans traçait la voie vers une autre Europe

https://www.rtbf.be

 

Quand la signature du traité de Rome, il y a 60 ans, traçait la voie vers une nouvelle Europe

Les plus sceptiques auraient pu y voir un signe. Le 25 mars 1957, il pleuvait sur la capitale italienne lors de la signature du traité de Rome. Considéré comme l'acte fondateur de la construction européenne, l'événement réunit alors les représentants de six pays, dont la Belgique.

http://www.rtbf.be




Mélanie, trisomique, présentatrice météo d'un jour

Le 21 mars, en plus de célébrer la diversité, était aussi le jour de la trisomie qui s'inscrit dans ce cadre. Nous avons d'abord vu, sans trop entrer dans les détails compliqués, ce qu'était la trisomie 21et comment cela se répercutait sur les personnes qui étaient atteintes de ce syndrome.

Je vous ai raconté l'histoire de Mélanie, 21 ans, trisomique, qui a posté un message car elle rêvait de présenter la météo. Elle a réalisé son rêve après 3 jours d'entrainement intensifs. Nous avons vu que ce n'est pas facile de présenter la météo et encore plus quand on ne sait pas lire...

 

Atteinte de trisomie 21, Mélanie a présenté la météo sur France 2 (vidéo)

Une jeune Française atteinte de trisomie 21, Mélanie Ségard, a réalisé son " rêve " en présentant ce mardi soir à 20h35 le bulletin météo de la chaîne publique de télévision France 2. La présentatrice Anaïs Baydemir a commencé avant de lui laisser la place sur le plateau.

http://www.lesoir.be

 

Trisomique, Mélanie se prépare à présenter la météo sur France 2

Elle est atteinte de trisomie 21 et elle veut faire une démonstration : montrer que les personnes handicapées peuvent trouver leur place. Elle s'est mise en tête de présenter la météo, France Télévisions lui a ouvert la porte ce mardi 14 mars.

http://www.francetvinfo.fr

 

Mais le rêve de Mélanie n'est pas du tout de devenir présentatrice météo en guise de métier : elle voulait simplement se lancer un défi et prouver à tous que les trisomiques sont capables de beaucoup de choses. L'événement était suivi sous le hashtag Mélaniepeutlefaire. En fait, Mélanie revendique une vie comme vous et moi. Ecoutez la : elle voudrait faire des études, avoir son appartement, voir ses amis, etc. mais elle explique que ce n'est pas facile.

 

Voici la météo de Mélanie sur France 2 (VIDEO)

C'est donc France 2 qu'a choisi Mélanie, cette fille de 21 ans atteinte de trisomie 21 et qui avait très facilement atteint l'objectif de 200.000 "J'aime" sur Facebook pour présenter la météo le temps d'un essai. Derrière cette action, une campagne ...

http://www.lalibre.be

Nous avons ensuite évoqué cette vidéo en anglais dont je vous ai expliqué la teneur... "Non, les trisomiques n'ont pas des besoins spéciaux mais des besoins humains"

 

Non, les personnes trisomiques n'ont pas de " besoins spéciaux "

Réponse absurde à un cliché grotesque. À l'occasion de la journée mondiale de la trisomie 21 qui a lieu le 21 mars, Publicis New York dévoile une vidéo décalée pour la fédération italienne CoorDown. Le spot se penche sur la caricature faite des personnes atteintes de trisomie, et de leurs soit-disant " besoins spéciaux ".

http://lareclame.fr

Et nous terminons ce sujet par une publicité danoise qui est un appel à accepter la diversité, toutes les diversités. La vidéo s'appelle "all that we share", ce qui signifie "tout ce que nous partageons". On commence par mettre les gens dans des cases : ceux qui sont haut-placés, ceux qui arrivent à peine à survivre, ceux à qui ont fait confiance, les gens de la campagne, ceux qui n'ont jamais vu une vache, les religieux, ceux qui ont confiance en eux, etc. Ces gens sont regroupés dans différents endroits de la salle. Puis, on leur pose des questions. Par exemple "qui était le clown de sa classe ?", "qui est beau-parent ?", "ceux qui aiment danser ?", etc. Et finalement, toutes les personnes qui étaient dans les cases de départ se sont mélangées et il y a "nous", il n'y a plus que des personnes dans leur individualité. La conclusion de cette vidéo est que "peut-être que nous avons plus en commun que nous le pensons". Nous discuterons de ce que tout cela veut dire et du rapport avec Mélanie et ce qui précède.

 

Cette pub danoise pour la diversité fait du bien

Postée sur YouTube, la publicité "All That we Share" de la chaîne TV2 a déjà été vue plus de 700.000 fois.

http://www.huffingtonpost.fr

Enfin, je termine par un extrait du film belge dont j'ai parlé à certains : "Le 8ème jour" qui raconte l'amitié entre un homme d'affaires et un trisomique joué par Pascal Duquenne. Notez au passage le visage de la vendeuse qui change quand Pascal Duquenne se retourne et qu'elle voit qu'il est trisomique...

Moi, je veux les chaussures...

Bande annonce du film, si jamais vous avez l'occasion de le voir en entier... c'est un super film !

Le Huitième Jour

12 mars 2017

8 mars : journée des DROITS des femmes...

Nous avons vu que souvent, la journée n'était pas bien comprise par certaines marques qui en faisaient une deuxième saint Valentin... Nous avons rectifié le tir et compris qu'il s'agit de tout autre chose : défendre les inégalités entre les hommes et les femmes. On a l'impression que dans nos pays, tout va bien; nous verrons que ce n'est pas si simple. Mais commençons par le plus flagrant : le droit des filles d'aller à l'école dans certains pays, par exemple, d'Afrique. Nous avons compris ensemble les conséquences de ce fait. Nous reparlerons de Malala plus tard...

Nous avons vu que dans notre pays aussi, les filles n'ont pas toujours été à l'école et quand elles y sont finalement allées, c'était séparées des garçons par un mur et surtout avec un accès limité aux matières donnant accès à des études supérieures. Le programme les cantonnait bien plus souvent aux travaux de couture, cuisine, ménage, repassage, etc. Bref, on leur apprenait surtout à devenir de bonnes petites épouses. Je vous ai raconté l'histoire de cette 1ère diplômée de la faculté de droit à qui les hommes refusaient l'inscription au Barreau, laquelle lui aurait permis d'exercer son métier d'avocate.

Nous avons vu à cette occasion que, jusque dans les années '60, l'homme était d'ailleurs considéré comme le chef de famille : il avait pouvoir de décision sur ses enfants mais aussi sur sa femme qui n'était donc pas considérée comme son égal... Elle devait d'ailleurs obtenir sa permission pour travailler ou ouvrir un compte en banque à son nom.

Je vous ai parlé d'une série qui mettait en scène ce mode de vie et où la mère était l'élément émancipateur (=qui veut libérer). Il s'agit de "ma sorcière bien-aimée" ("Bewitched" pour les puristes).

Ma sorcière bien aimée Saison 1 Episode 12

Nous avons parlé de l'évolution du droit de vote en Belgique, du rôle des suffragettes et du suffrage universel qui s'est déroulé en 2 temps. L'une d'entre vous m'a parlé de cet extrait de Mary Poppins...

Mary Poppins *Mes soeurs suffragettes* HD

Nous avons aussi découvert que même si nous avons connu beaucoup de progrès, il subsiste encore maintenant dans le monde du travail de grandes inégalités entre les hommes et les femmes : l'accès aux postes importants, le salaire et la prise au sérieux dans le travail quotidien. Nous avons découvert la notion de sexisme.

 

8 mars, journée de la femme et l'évolution des droits expliqués aux enfants

8 mars, journée de la femme et l'évolution des droits expliqués aux enfants. Aujourd'hui, en France, les femmes peuvent étudier, voter, se présenter aux élections, prendre des décisions au sein de la famille : tous ces droits ont été acquis au fil des ans...

http://www.1jour1actu.com

 

15 février 2017

Quand le travail dépasse les bornes… (suite)

Publication tardive car j'ai des problèmes de connexion en ce moment. Je vais antédater cet article...

Nous avons discuté de la nécessité pour la plupart d'entre nous d'avoir un travail : cela sert à gagner de l'argent. Du coup, nous avons analysé l'importance (ou pas !) de l'argent : ce que nous serions prêts à faire pour en avoir, ce que nous ne serions pas prêts à faire ...

Certains ont un travail qui leur plaît beaucoup, ce sont les plus chanceux. D'autres sont obligés d'accepter un travail dont ils n'avaient pas forcément rêvé. Vous m'avez expliqué que vous observiez parfois que vos parents étaient stressés, fatigués ou énervés à cause leur travail.

Mais il faut bien admettre que parfois, les conditions de travail imposées dépassent les bornes (= sont éxagérées) ! Je vous ai cité en exemple de cette exagération une histoire qui est parue dans la presse la semaine dernière à propos d'une société belge de Malines. 

Des développeurs informatiques ont eu l'idée d'implanter une puce électronique dans la paume de la main de certains de ses employés. En effet, ils avaient constaté que des employés perdaient leur badge d'identification (lequel leur donne accès à l'ouverture des portes du bâtiment dans lequel ils travaillent, leur parking ou même leur ordinateur professionnel). 

A ce stade, lorsque je vous ai posé la question, beaucoup d'entre vous ont trouvé que c'était une bonne idée... et puis, nous avons commencé à réfléchir plus loin que le bout de notre nez... et nous nous sommes aperçus que cela pouvait s'avérer dangereux car nous pourrions être "espionnés" par un patron peu scrupuleux qui aurait accès à des choses qui ne le regardent pas du tout : quand vous êtes allés aux toilettes, si vous êtres allés souvent aux toilettes, où vous vous êtes rendus le week-end, etc. Bref, des choses qui ne font pas partie de notre vie professionnelle mais qui appartiennent plutôt à notre VIE PRIVEE. Nous avons discuté des dérives possibles et j'ai commencé à vous parler d'un livre que vous lirez, j'espère, en secondaire : 1984. Nous y reviendrons. SI tu vas dans ce lien, il y a une petite vidéo où on montre la puce électronique et comment l'implanter car cela avait l'air de tracasser beaucoup d'entre vous... ;)

 

Une société belge implante une puce électronique sous la peau de ses employés

Newfusion, une société malinoise, a décidé d'implanter une puce RFID sous la peau de ses employés. Huit travailleurs ont déjà été "pucés" tels des animaux de compagnie. "C'est la même chose qu'une clef, nous explique Tim Pauwels, l'un des patrons...

http://www.rtbf.be

Pour le reste de la leçon, je te conseille de suivre ce lien du blog qui ramène à un sujet que j'ai déjà traité il y a 2 ans... ici ---->

 

Quand le travail dépasse les bornes ... - Anne de morale

A quoi ça sert de travailler ? A gagner de l'argent pour avoir à manger, un endroit où habiter et de quoi s'habiller. Certains m'ont dit : "oui mais parfois, on aime son travail. Parfois le travail nous plaît". Nous avons beaucoup discuté de tout cela.

http://www.annedemorale.eu

 

 

 

Posté par Anne de morale à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 février 2017

Trump et son décret anti-réfugiés

Cette semaine, j'ai modifié tous mes cours à la dernière minute pour vous faire part de la dernière petite "trumperie" en date. J'ai évidemment simplifié les choses pour les plus jeunes mais nous avons néanmoins abordé le même sujet.

Donald Trump, 45ème président des USA depuis quelques jours à peine, est déjà l'auteur de plusieurs décrets qui ont fait grand bruit. Non content de réduire les droits des femmes, il a également signé un décret empêchant les ressortissants de 7 pays musulmans d'entrer aux USA.

Les pays concernés sont : l'Iran, l'Irak, le Yémen, la Somalie, la Libye, la Syrie et le Soudan.

D'emblée, la signature de ce décret a provoqué de nombreuses manifestations dans de grandes villes telles que Washington et New York.

L'opposition démocrate ( = ceux qui avaient voté pour Hillary Clinton) trouve que c'est contraire aux valeurs de l'Amérique et juge cette mesure inefficace. Mais ce décret provoque également un malaise chez les Républicains (= ceux du même parti que Donald Trump).

Trump se défend sur Twitter en argumentant que les USA ont besoin de frontières fortes et de vérifications extrêmes pour ne pas "tomber dans un chaos horrible comme en Europe"... Nous avons vu qu'il avait une drôle de vision de l'Europe... pas la même que la nôtre...

 

"Regardez ce qu'il se passe en Europe": Trump justifie son décret anti-réfugiés

L'Amérique a besoin de " frontières fortes" et de " vérifications extrêmes" a déclaré Donald Trump dimanche sur son compte Twitter, dans une apparente réaction au revers judiciaire imposé à son décret sur l'immigration par une juge américaine. " Notre pays a besoin de frontières fortes et de vérifications extrêmes MAINTENANT", a t-il écrit.

https://www.rtbf.be

 

Il va jusqu'à traiter un des plus grands journaux des USA de menteur quand celui-ci relate tous ces événements. Il suggère également que "quelqu'un rachète ce journal et mette de l'ordre dans tout cela". Nous avons vu à quel point cela peut être dangereux pour une démocratie quand un chef d'état souhaite "mettre de l'ordre" dans un journal. Il y va de la liberté de la presse ! 

Plusieurs associations de défense des droits de l'homme ont saisi un juge pour soumettre le cas de personnes bloquées dans des aéroports et qui risquent l'expulsion (car le décret a eu un effet quasi immédiat). Une juge de Brooklyn leur a donné raison (contre le décret de Trump, donc). La juge a été démise de ses fonctions quelques jours plus tard. Là aussi, nous avons commenté le danger que représente un pays où les juges doivent craindre pour leur travail en fonction des décisions qu'ils prennent.

 

La justice américaine prend une première décision contre le décret anti-réfugiés de Donald Trump

ÉTATS-UNIS - Premier revers pour Donald Trump. Les défenseurs des immigrés ont remporté une manche contre le président américain samedi 28 janvier au soir, en obtenant d'un juge qu'il empêche l'expulsion des personnes interpellées en vertu du décret anti-réfugiés signé la veille par le milliardaire (voir la vidéo en tête d'article).

http://www.huffingtonpost.fr

 

Ensuite, nous avons passé en revue les réactions de protestations de plusieurs grands patrons américains. Nous, nous ne pouvons que manifester notre désaccord mais des gens plus puissants peuvent protester de différentes façons.

Le patron de Starbucks (celui vend du café dans 75 pays dans le monde) a promis de donner des emplois à 10000 personnes issues des 7 pays concernés par le décret.

Le patron d'Airbnb (celui qui met en contact des propriétaires d'hébergements et des touristes) proposent quant à lui de fournir un logement aux personnes qui seraient bloquées dans un aéroport à cause du décret. D'autres grandes societés ont également proposé leur aide.

 

Face au décret anti-immigration américain, Airbnb propose des hébergements aux réfugiés

Hébergement gratuit et emplois aux immigrés interdits d'entrée aux Etats-Unis : Airbnb et Starbucks apportent la première réponse concrète des grandes entreprises américaines au controversé décret anti-immigration pris par le président Donald Trump, qualifié d'"injuste" par des grands patrons.

http://tempsreel.nouvelobs.com

 

Le grand journal britannique The Independent a mis en ligne une pétition (=obtenir un maximum de signatures pour réclamer ou refuser quelque chose) pour demander d'interdire à Donald Trump de mettre un pied sur le sol britannique. Blague ou pas, au terme du week-end, la pétition avait déjà obtenu plus d'un million de signatures, obligeant les parlementaires britanniques à mettre cette discussion à leur ordre du jour. En effet, une loi britannique dit qu'au delà de 100000 signatures, tout sujet de pétition doit être débattu au parlement. The Independent avait déjà recueilli 10X plus que le minimum après 2 jours, allant même jusqu'à publier une vidéo de leur compteur de signatures qui défilait rapidement ;)

 

Plus d'un million de signatures pour la pétition contre une visite d'Etat de Trump au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, le Parlement accepte d'étudier toute pétition déposée sur sa plateforme en ligne et qui atteint plus de 100.000 signatures. Une fois le seuil att...

http://tempsreel.nouvelobs.com

 

La Californie (un des états des Etats Unis qui a voté 2 fois plus pour Hillary Clinton que pour Donald Trump) envisage même de sortir des USA et de devenir un état indépendant. On appelle cela la sécession. On la nomme aussi Calexit. 

 

" Calexit ", l'initiative en faveur de l'indépendance de la Californie, gagne du terrain

Les militants d'une " Nation de Californie " vont devoir collecter 585 407 signatures pour que cette mesure soit soumise au vote lors des élections de novembre 2018.

http://www.lemonde.fr

 

14 janvier 2017

"Cédric Hérrou, le procès d'un geste d'humanité" (j'ai repris le titre de Libération, 4 janvier 2017)

Cédric Hérrou est actuellement jugé pour avoir aidé des Hommes ... Il risque 5 ans de prison et/ou une amende de 30000 €. C'est un agriculteur qui vit dans les montagnes entre l'Italie et la France. Il parcourt les villages avec sa fourgonnette pour vendre ses oeufs et son huile d'olive. Mais depuis quelques temps, il croise beaucoup de migrants. A l'aide de notre carte, nous avons compris les raisons de leur présence à cet endroit (ils arrivent en Italie par la mer, remontent la "botte" de l'Italie et passent en France via les montagnes direction Calais pour tenter de gagner l'Angleterre). C'est tout naturellement que Cédric Hérrou, comme beaucoup d'autres, a décidé de les aider à franchir les montagnes (et la frontière), en a hébergé et/ou nourri certains. Il a aussi trouvé un bâtiment désaffecté de la SNCF où il a pu loger 57 personnes. 

On lui reproche d'avoir "aidé au séjour et à la circulation sur le territoire national de personnes en situation irrégulière". Cédric Herrou continue de penser que cela n'aurait pas été humain de laisser faire sans agir et affirme que si c'était à recommencer, il n'hésiterait pas.

 

Cédric Herrou, le procès d'un geste d'humanité

Le procureur a requis huit mois de prison avec sursis à l'encontre de Cédric Herrou, agriculteur et militant qui comparaissait mercredi à Nice pour avoir aidé des migrants érythréens dans la vallée de la Roya, près de la frontière franco-italienne.

http://www.liberation.fr

 

Nous avons discuté de DESOBEISSANCE CIVILE et cité d'autres exemples vus au cours avec certains d'entre vous. 

Ensuite, nous nous sommes penchés sur le cas de la Belgique où on a le droit d'aider quelqu'un sans être poursuivi si c'est pour des raisons humanitaires. Et cela englobe l'hébergement à la maison, même donner un appartement en location, etc.

 

En Belgique, tout citoyen peut héberger, transporter et aider des sans-papiers

Un agriculteur français, Cedric Herrou, risque 8 mois de prison pour avoir aidé, transporté et logé des migrants à la frontière entre la France et l'Italie, dans la vallée de la Roya. Ce vendredi 6 février, c'est un professeur d'Université,...

https://www.rtbf.be

On soupçonne néanmoins certains partis de vouloir changer cela ...

Posté par Anne de morale à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,